Théâtre de l'Entresort

Un article de Le petit narbonnais.

(Différences entre les versions)
Version du 7 décembre 2012 à 15:36 (modifier)
Rana (Discuter | Contributions)

← Différence précédente
Version du 7 décembre 2012 à 15:38 (modifier) (défaire)
Rana (Discuter | Contributions)

Différence suivante →
Ligne 5 : Ligne 5 :
-==Spectacles==+==Pitch==
*'''Toréador''' *'''Toréador'''
 +Mise en scène Mireille Huchon avec Bernard Laborde et Franck Dautais
 +
 +« - Momo : Une tâche sur un linge de couleur m’afflige. Mais c’est le blanc sale qui me cause la plus profonde tristesse.
 +
 +- Ferdinand : D’un autre côté, si tout le monde gardait son linge propre, ce serait une sérieuse menace sur votre emploi. »
 +
 +
 +A partir de là, le théâtre peut commencer et ce qui est terriblement quotidien devient merveilleusement dramatique. En effet, quoi de plus réconfortant que ce lieu propre à la cité : le salon-lavoir où, plus vulgairement, le lavomatique. Cet endroit parfumé à la lessive bon marché et chauffé par ses propres machines dégage un espoir de solidarité. Toute l’humanité peut se retrouver un jour dans cet endroit. Et quoi de plus intéressant que ce lieu de rencontre ou le temps se mesure à celui du programme choisi : 40° ou 90°, avec ou sans prélavage. Là, le dialogue entre Momo, émigré du sud intégré dans la gérance d’un petit salon-lavoir, et Ferdinand, fils de la blanche et lointaine Russie, cadre désintégré et SDF, nous mène par le bout du nez dans l’arène de nos relations humaines. Avec un goût certain pour le sens de l’esquive, des paillettes et du sang, les personnages nous rappellent à l’art de la tauromachie. Mais qui est le Toréador ? Ce duel interprété par Bernard Laborde et Franck Dautais sera une nouvelle fois une introspection dans l’écriture de Jean-Marie Piemme, auteur que nous apprécions particulièrement pour son attrait aux choses du quotidien et pour l’emphase de la vie.
 +
 +
==Infos Pratiques== ==Infos Pratiques==
 +===Prix===
 +Prix public 15€ et tarif réduit 10€
===Contact=== ===Contact===
**26 quai de Lorraine **26 quai de Lorraine

Version du 7 décembre 2012 à 15:38


Sommaire

Pitch

  • Toréador

Mise en scène Mireille Huchon avec Bernard Laborde et Franck Dautais

« - Momo : Une tâche sur un linge de couleur m’afflige. Mais c’est le blanc sale qui me cause la plus profonde tristesse.

- Ferdinand : D’un autre côté, si tout le monde gardait son linge propre, ce serait une sérieuse menace sur votre emploi. »


A partir de là, le théâtre peut commencer et ce qui est terriblement quotidien devient merveilleusement dramatique. En effet, quoi de plus réconfortant que ce lieu propre à la cité : le salon-lavoir où, plus vulgairement, le lavomatique. Cet endroit parfumé à la lessive bon marché et chauffé par ses propres machines dégage un espoir de solidarité. Toute l’humanité peut se retrouver un jour dans cet endroit. Et quoi de plus intéressant que ce lieu de rencontre ou le temps se mesure à celui du programme choisi : 40° ou 90°, avec ou sans prélavage. Là, le dialogue entre Momo, émigré du sud intégré dans la gérance d’un petit salon-lavoir, et Ferdinand, fils de la blanche et lointaine Russie, cadre désintégré et SDF, nous mène par le bout du nez dans l’arène de nos relations humaines. Avec un goût certain pour le sens de l’esquive, des paillettes et du sang, les personnages nous rappellent à l’art de la tauromachie. Mais qui est le Toréador ? Ce duel interprété par Bernard Laborde et Franck Dautais sera une nouvelle fois une introspection dans l’écriture de Jean-Marie Piemme, auteur que nous apprécions particulièrement pour son attrait aux choses du quotidien et pour l’emphase de la vie.


Infos Pratiques

Prix

Prix public 15€ et tarif réduit 10€

Contact

Dates

  • Décembre : 22,23,24,28,29,30 et 31 à 21h00
  • Janvier : 4,5, 11 et 12 janvier à 21h00