Lieux communs

Un article de Le petit narbonnais.

Version du 18 juillet 2020 à 10:48 par Sidobre (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version précédente | voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Sommaire

[modifier] Résumé

Des lieux communs à travers les temps à des chemins singuliers...









[modifier] Extrait

Formation nocturne


Une ancienne maison de gardien d’Hôpital ?


Clermont l’Hérault, le soir venu.

Une bâtisse solide où me rejoignent

Des médecins de ville.


De temps à autre, l’un prend congé

Appelé ailleurs pour une urgence.


Et soudain, l’un d’entre eux évoque

Cette expérience curieuse de rendre visite…

…à un malade, là où, avant, il y avait d’autres occupants…


Ainsi le lieu reste,

Les vivants s’y succèdent :

Éblouissement de ma conscience…


Y avais-je déjà pensé,

Même une seule fois ?

Ces étranges nouveaux habitants

Qui ne devraient pas être là.

[modifier] Michel Sidobre

  • Né à Mende, en 1955, ce poète languedocien, attaché à ses racines, s'est établi à Narbonne.
  • Dans ses écrits il évoque ce pays méditerranéen,avec ses us et coutumes, sur un fond d'émotions personnelles allant de l'observation amusée à la thématique passionnelle.
  • Alain Dubrieu l'encouragera à écrire,ce sera la publication d'une nouvelle :"Colombe", dans la revue "Le hangar éphémère" qui lui mettra le pied à l'étrier. Ses livres relèvent du genre miscellanées, en prose poétique.
  • A été Psychologue clinicien dans un ESAT,(Centre d'aide par le travail pour les personnes handicapées).


[modifier] Infos Pratiques