Amans Paul Hippolyte Boussac

Un article de Le petit narbonnais.

Architecte et égyptologue né le 27 juin 1846 à Narbonne, mort en 1942, enterré au cimetière de Bourg Il aurait souhaité être enterré dans un tombeau de type égyptien, en forme de pyramide, en pierre d'Armissan, signé par l'architecte Boussac mais son corps repose dans le caveau familial de sa sœur Marie Anne Auziale sur lequel son nom ne figure même pas. Cet Architecte de formation, aquarelliste, peintre, naturaliste, écrivain, ami de Gaston Maspero, éprouvait une passion pour l'égyptologie, et se présentait lui même comme un architecte-orientaliste.

« Ceux qui l'ont connu détiennent le souvenir buriné d'une de ces balzaciennes figures d'un monde révolu dont la science ou l'art ont captivé toute l'existence. Dans leur socratique simplicité, leur ombrageux isolement, dans leur farouche indépendance, leur suffisaient les pures jouissances d'un travail obscur et passionné et l'estime de leurs égaux. À Narbonne. Visite à Boussac en son tombeau. À travers son granit je le remercie de m'avoir enseigné : la Liberté, la Pauvreté, la Dignité. »Paule Paget.
Les œuvres de Paul Hippolyte Boussac ont sombré un temps dans l'oubli, jusqu'à une redécouverte d'une série de rouleaux d'aquarelles, ignorées pendant 25 ans dans les réserves du musée des Beaux-Arts de Béziers.