Usine d'Uranium de Malvézy

Un article de Le petit narbonnais.

Eléments métalliques des futurs bâtiments
Eléments métalliques des futurs bâtiments

Sommaire

[modifier] COMURHEX

  • Usine de la Société de Raffinage de l'Uranium devenue COMURHEX

Par sa seule volonté, Georges Guille, secrétaire d'État depuis 1956 auprès du gouvernement de Guy Mollet, et à ce titre responsable de l'industrie nucléaire procurait à Narbonne une activité absolument inattendue et créatrice d'emplois: une Raffinerie d'Uranium.

  • Pour l'obtenir sur les terres Narbonnaises il avait livré un combat fort rude et cela se savait.
    Extrait de Scène de la vie municipales à Narbonne Roger Combet Les anciens disent que Le Maire Louis MADAULE à participer à cette installation dans l'objectif de créer des emplois.

[modifier] Puissance de ces travaux de terrassement

  • En 1958, les travaux de terrassement sont exécutés par des engins qui avaient paru monstrueux. C'était la première fois qu'on en voyait d'aussi puissants sur le littoral. Leur ronde en bordure de la petite route de Moussan (elle sera élargie plus tard) avait fait du bruit, aux deux sens de la formule. Le Midi-Libre qui suivait ce chantier porteur d'espérance avait signalé l'arrivée des éléments métalliques des futurs bâtiments.

Georges Guille serre des mains
Georges Guille serre des mains
  • Elle produit de l'uranium métal destiné aux centrales nucléaires. Au moment de sa construction, en 1958-59, c'était avec une capacité de production de 1 000 tonnes par an, considéré comme la plus moderne d'Europe à l'époque, aujourd’hui sa production est de 10 000 à 14 000 tonnes d'UF. L'usine va évoluait son nom va changer en 2007 : COMUREX, afin de permettre la mise en service de nouvelles unités.

[modifier] Sa situation

  • Au pied de Montlaures, le site est situé à proximité de la source de l'Oeillal qui alimente le canal de Tauran qui passe à l'est du site de Malvési, par la source karstique qui se déverse dans le Canal de La Robine et ses affluents, qui aboutissent dans le ruisseau de la Mayral.
  • L’usine de Malvesy s’étend sur une centaine d’hectares, dans une plaine agricole à 3 kilomètres au Nord-ouest de l’agglomération urbaine de Narbonne, route de Moussan (route Départementale RD 169)
  • Elle est située dans la zone industrielle "Malvezy", commune de Narbonne.
  • Charles De gaulle est venu inauguré cette Raffinerie. Cette usine du groupe nucléaire AREVA transforme « à façon » les concentrés miniers d’uranium, elle est classée SEVESO
>
Route de Moussan à Narbonne.
Route de Moussan à Narbonne.

[modifier] Quartier la Mayolle

Dans les années 60 la Comurhex met en place pour sa classe moyenne un quartier de 12 maisons à toit plat d’une valeur de 6 millions de francs, en 2011 il ne reste plus que 7 maisons appartement aux employés comurhex.

[modifier] "Le risque zéro n'existe pas !"

Il faut savoir que les rejets de liquides se déversent dans le ruisseau de la Mayral, qui débouche dans le canal de la Robine et celui-ci dans l’étang de Bages

  • La Comurhex n'a enregistré aucun incident majeur depuis son installation sur le site de Malvézy en 1959.
  • Le dernier accident recensé date de 1979, où une explosion s'était produite dans le bâtiment de la fluoration, ne faisant aucune victime. Aucune diffusion de produit toxique dans l'air n'avait été signalée à l'époque.
  • Le 10 mars 2001, un accident provoque le déraillement de trois wagons, soit plus de 100 tonnes d’acide fluorhydrique en Gare de Narbonne, par effondrement de la voie, le dernier n’a été relevé que le 29 avril après une opération assez délicate nécessitant l’évacuation partielle de la population.
  • Le 20 mars 2004, une digue des bassins de lagunage s'est rompue relâchant 15 000 m3 de résidus contenant de l'uranium, du radium et divers produits chimiques. Les boues se sont arrêtées dans le terrain de Comurhex et n'ont pas atteint le canal du Tauran. L'usine a été stoppée.
  • Fin janvier 2006, des pluies intenses ont inondé une partie des terrains du site de production et se sont accumulées sur une zone entourant les bassins de décantation et de lagunage des effluents aqueux issus du procédé de l'usine. Il a subsisté sur le site environ 50 000 m3 d'eaux chargées en nitrates à une teneur de plusieurs grammes par litre et en uranium à une teneur de 0,5 mg/L, du fait de la mise en contact avec des terrains pollués. Les teneurs en nitrates, observées à l'aval de l'usine sur le canal de la Mayral, ont atteint des valeurs de près de 80 mg/L pour une valeur habituelle de l'ordre de 20 mg/L.
  • En juin-juillet 2006, une fuite d'effluents contaminés a entraîné une contamination radioactive à l'intérieur du site Comurhex et en limite de site au niveau de deux voies ferrées SNCF.
  • En juillet 2007, un fût d'uranium en provenance du Niger a été accidentellement entaillé sur environ 5 cm pendant son transport. Une trentaine de kilogrammes de matière se sont répandus dans le conteneur déchargé à Malvesi.
  • En août 2009, une fuite de fluor est constatée se déversant dans le canal situé à proximité.

Créée en 1958 aux portes de Narbonne, l’usine de Malvési a fait partie de la société Comurhex (filiale d’Areva) jusqu’en 2014, et elle est aujourd’hui intégrée au sein d’Areva NC (comme « nuclear cycle »), également filiale d’Areva.

[modifier] Quand Areva communique cela donne...

Par google Map
Par google Map
  • Fier d'être narbonnais
  • Cette usine chimique classée SEVESO seuil haut est spécialisée dans la conversion chimique de l'uranium. Elle constitue le premier maillon du cycle du nucléaire après l'extraction par la mine et reste le point d'entrée de l'uranium en France.
  • Nous avons souhaité réaffirmer notre attachement à Narbonne et aux narbonnais en parrainant le Festival Trenet...Nous remercions notre partenaire de cœur qu'est la ville de Narbonne.
  • Extrait de la dernière page de couverture du Programme Festival Trenet

[modifier] Fabricant de dioxyde d'uranium

  • Production de 300 tonnes par an, produit qui émet de la radioactivité.


[modifier] Autres Liens

COMURHEX Impact radiologique de l'usine Comurhex