Temple et Fête de la Raison

Un article de Le petit narbonnais.


[modifier] Fête de la Raison

  • Une fête nationale fut consacrée, en son temps, à la déesse Raison. Ce fut l'église Saint-Just qui fut consacrée temple de la Raison.
  • L'inauguration de ce monument eut lieu le 10 mars 1794. Le chœur fut préparé pour la circonstance.
  • Les anges de chaque côté du maître-autel échangèrent leurs encensoirs contre des drapeaux surs lesquels on lisait Liberté, Égalité. Sur le retable on avait inscrit Vive la République. Les statues représentant Saint-Just et Saint-Pasteur reçurent un drapeau tricolore, et la vierge disparut derrière un tableau où était écrit : Le peuple français debout contre les tyrans. Au fond du chœur on avait érigé un échafaud. A côté était placé un fauteuil où vint trôner le représentant du peuple Chaudron Rousseau, escorté des officiers municipaux. Avec eux se placèrent deux jeunes filles emblèmes vivants de la Liberté et de la Raison sous le nom irraisonnable de Mariannes vêtues de blanc portant en sautoir une écharpe tricolore et sur la tête le bonnet rouge. Sur les marches du maître-autel la musique de la garde nationale faisait entendre les airs patriotiques et surtout la Marseillaise.

M. CAUSSE, le Maire prononça un discours sur l'objet de la fête.

[modifier] Infos Pratiques