Puits de Saint-Sigismond

Un article de Le petit narbonnais.


Au XVIII siècle, les narbonnais se rendaient en pélerinage, lors des sécheresses persistantes,près d'un puits qui est situé, au domaine de lunes, non loin du chemin de Narbonne à Montfort. On portait en procession la tête de Saint-Sigismond, qui était conservée et vénérée dans l'Eglise de Lamourguier. Dès que le chef du Saint était approché du puits, une pluie abondante tombait et ramenait ainsi la fertilité dans la région.

On raconte plaisamment, "qu'un jour de procession, après les prières pour obtenir la pluie, les écluses du Ciel s'ovrirent si précipitamment, que la foule des pélerins fut submergée par une pluie battante et persistante.Voulant retourner à Narbonne, les pélerins de Saint-Paul ne purent même pas traverser le Rec du Veyret, subitement en crue; ils ne rentrèrent en ville qu'en remontant vers la Claire-Vidale et Saint-Crescent. Ce jour-là, les voeux des Narbonnais furent entendus et certes trop copieusement exaucés."