Pierre Sansot

Un article de Le petit narbonnais.

Pierre Sansot
Pierre Sansot


[modifier] Sansot par Yves Chalas

  • "Pierre Sansot parlait comme il écrivait.
  • L'écouter, c'était entrer dans son écriture, et le lire, c'était entendre ou réentendre sa parole. Les mots, mais aussi le phrasé, les scansions, les respirations étaient les mêmes qu'il parle ou qu'il écrive. Dailleurs, il n'écrivait pas ses textes, il les dictait. Il ne composait pas des pages manuscrites qu'il transmettait ensuite à ses dactylographes....
  • Les notes manuscrites de Pierre Sansot, à partir desquelles il énonçait ses textes, n'étaient que bribes de phrases ou, au mieux, ébauches de paragraphes éparpillés en long et en travers d'une ou deux pages au plus, pratiquement indéchiffrables, qu'il ne parvenait pas lui même à relire complètement....,
  • De quoi parlait Pierre Sansot? De lui-même, assurément. Quand ses lecteurs ou auditeurs le lui faisaient remarquer, certains pour s'en étonner,, d'autres pour le lui reprocher, il ne le niait pas. Il expliquait qu'au fond, tout chercheur ou tout théoricien que l'on puisse être,on ne parlait toujours que de soi.

Source: Extrait de la préface du livre de Pierre Sansot "Rêveries dans la ville" aux éditions carnets Nord

[modifier] Sociologue, anthropologue

Philosophe du "bon usage de la lenteur", "des jardins publics", de la mystique du rugby avait le "goût de la conversation " et chemins au vent, il nous faisait découvrir Narbonne, ville ouverte...

[modifier] Livres