Paul Duplessis de Pouzilhac

Un article de Le petit narbonnais.


[modifier] Paul Duplessis de Pouzilhac

  • (1882-1958) médecin, il honore toute sa vie durant, cette profession qu'il élève à la hauteur d'un sacerdoce, si bien que certains de ces malades lui donnent le titre de "médecin des pauvres".
  • Il s'inscrit dans le monde des Lettres comme fils et disciple de Rabelais. Il cumule les titres de poète, conférencier, amateur d'art.
"Mon Luxe, ma danseuse c'est ma revue"
"Mon Luxe, ma danseuse c'est ma revue"
  • Grand Mécène, il se consacre à donner à sa ville de Narbonne une belle existence artistique et littéraire grâce à la somptueuse revue d'art.Septimanie qui réunit dans une présentation luxueuse et originale, les écrivains, les poètes et les artistes de la région.
  • "Elle fait partie de ma famille ; je suis sans doute à Narbonne le médecin des riches, des pauvres et des cheminots, et je me dépense également pour tous mes malades ; mais mon luxe, ma danseuse, c'est ma revue, c'est Septimanie."