Michelet

Un article de Le petit narbonnais.


« Descendez dans ce pierreux Languedoc, suivez-en les collines mal ombragées d’oliviers, au chant monotone de la cigale. Là, point de rivières navigables ; le canal des deux-mers n’a pas suffi pour y suppléer ; mais force étangs salés, des terres salées aussi, où ne croît que le salicor, d’innombrables sources thermales, du bitume et du baume ; c’est une autre Judée. Il ne tenait qu’aux rabbins des écoles juives de Narbonne, de se croire dans leur pays. Ils n’avaient même pas à regretter la lèpre asiatique. C’est que, malgré le Cers occidental, auquel Auguste dressa un autel, le vent chaud et lourd d’Afrique pèse sur ce pays.»



                          Tableau de la France – MICHELET (1833)