Marcelin Albert

Un article de Le petit narbonnais.

Sommaire

[modifier] Biographie

  • Marcelin Albert naît en 1851 à Argeliers, petit village à 60 kilomètres au nord-ouest de Narbonne. Son père meurt alors qu'il n'a que 5 ans, il est alors élevé par son grand-père et sa mère.
  • Il quitte l'école à 16 ans pour aider à l'exploitation familiale. De ses études, il garde le goût du beau langage et du théâtre.
  • En 1870, c'est la guerre entre la France et l'Allemagne : Marcelin a 19 ans et il s'engage, alors qu'il en était dispensé par sa situation d'orphelin. Il est envoyé au 2ème Tirailleur en Kabylie.
  • À son retour à Argeliers, il se marie en 1873.



[modifier] L'atypique Marcelin Albert

  • Pendant quelques années, il tient un café. Sur la droite de ce bâtiment, va devenir le siège du Comité viticole d'Argeliers.Probablement parce qu'il est déjà très impliqué dans la cause viticole, les affaires ne marchant pas,il retourne à la vigne.
  • C'est un homme soigneux de sa personne : sa barbe et sa moustache sont toujours bien coupées et teintes ; il porte toujours soit un nœud papillon, soit une cravate blanche, et son chapeau à bords relevés est connu dans toute la région.
  • Argeliers ne compte que 1 200 habitants, mais possède un théâtre : Marcelin Albert y joue quelques pièces, dont "Ruy Blas".


Photos Archives Municipales de Narbonne

[modifier] Les premières actions

  • En 1900, 1903 et 1905, Marcelin Albert participe à des campagnes pour la défense de la viticulture :
  • contre la restriction des droits des bouilleurs de cru
  • contre la détaxe sur le sucre.
  • Des comités de vigilance viticole mènent quelques grèves d'ouvriers agricoles, provoquent des démissions de maires, et prônent les expulsions d'huissiers venus saisir les biens de viticulteurs endettés.
  • Lors des événements de 1907, il est l' homme le plus connu de la région pour son combat viticole, tant auprès des élus et des viticulteurs.

[modifier] Autres liens