Les Cloches de Narbonne

Un article de Le petit narbonnais.

Sommaire

[modifier] Il était une fois l'histoire du carillon de Narbonne...

[modifier] Considéré comme le premier en France

  • Avant la révolution, les grandes et petites solennités sont annoncé à la veille par le carillon, considéré comme le premier en France.

[modifier] Il est composé de treize cloches

De l'ut grave au sol aigu. Deux autres cloches le complètent : la "Grosse" et la Malespère, très aigu.La Grosse est un véritable beffroi, retenue en l'air par un lourd contrepoids.

  • La Malespère se sonne en tocsin pendant que le carillon sonne le glas des morts.
  • La nuit du premier au deux novembre, il sonnait coupé par les coups réguliers et monotones de la Malespère et en finale les coups terribles du Beffroi. Instinctivement, il attristait et rappelait une pensée pour la mort et une prière pour les trépassés.


[modifier] Le 28 octobre 1793

On le démolit pièce par pièce et on le précipita du haut du clocher aux airs de "Vive la République".

[modifier] Pentecôte 1982

Il a été bénie une nouvelle cloche "Emilie", venant de Ste Marcienne d'Alger qui s'ajouta aux 26 autres.