La Salle du Trésor

Un article de Le petit narbonnais.


La salle actuelle du Trésor servit aussi de salle capitulaire. Elle servait au chapitre pour ses réunions et pour conserver les archives. Cette salle jouit d'une acoustique curieuse : si l'on parle à voix basse dans un angle, tourné vers le mur, on est entendu parfaitement du côté diamétralement opposé. Le Trésor contient un grand nombre d'objets précieux : Evangéliaires, ivoires, verreries, ostensoirs, calices, tapisseries; l'une d'elles, absolument remarquable, tissée de fils d'or et d'argent, représente les jours de la Création par Dieu en trois personnes.Elle fut donnée au chapitre par Monseigneur Fouquet, archevêque de Narbonne, frère du surintendant des Finances. Elle mesure sept mètres quatre vingt-dix de long sur quatre mètres vingt-cinq de haut. La Manufacture Nationale des Gobelins l'attribue à un atelier bruxellois du XVème siècle.
Parmi les manuscrits, un bréviaire renfermant les Saints Evangiles passe pour avoir appartenu à Charlemagne.
Une collection de sceaux du chapitre ainsi qu'une collection de sceaux d'archevêques de Narbonne sont visibles dans le Trésor. Parmi les objets d'art, on remarque une boîte ivoire sculpté avec fermoir d'argent gravée de caractères arabes (X° siècle). Un ivoire représentant la Passion et diverses scènes de la vie de N.S.J.C., petit chef d'oeuvre d'art et de piété qui semble dater du commencement du XVI° siècle. Parmi les objets sacrés on remarque un ostensoir vermeil Renaissance ; une châsse en argent du XVII° siècle ; une chapelle en argent ayant appartenu à Mgr Dillon, dernier archevêque de Narbonne ; un calice en vermeil du XV° siècle ; une vierge en argent massif...