La Pêche

Un article de Le petit narbonnais.

Sommaire

[modifier] Pêcheurs premiers défenseurs de la nature

Dans tout le Narbonnais on peut allier l'art halieutique à la découverte de divers paysages d'une grande beauté. Les pêcheurs ont été les premiers défenseurs de la nature, luttant contre les pollutions, les pesticides... Sans bruit, mais avec détermination ils ont su se faire entendre dans les commissions qui s'occupent de l'environnement.

[modifier] Le Bassin du Narbonnais est indéniablement un pays d'eau

  • L'eau est partout présente. Une mer, des Etangs, une rivière, des ruisseaux, des canaux navigables, des canaux d'irrigation. Les canaux sont un terrain piscicole important.
  • Le Canal de La Robine, le Canal de Ste-Marie, de Grande Vigne plonge dans les étangs et nourrissent nombre d'espèces remontant de la mer. Il en est de même pour la Berre. Les poissons abondent, aloses, mulets, loups, lamproies marines... La pêche des étangs permet de réaliser de beaux paniers d' Anguilles.

[modifier] Pêche au palangre

  • La pêche est une ligne morte que l’on laisse travailler pendant des heures au fond de l’eau. Il est constitué d’un corps de ligne en tresse ou en nylon de fort calibre, plombé sur toute sa longueur.
    Ligne pour la pêche au palangre
    Ligne pour la pêche au palangre
  • Cette ligne mère repose sur le fond et elle est reliée à ses deux extrémités aux lignes de descentes qui permettront de localiser le palangre et de le remonter. La réglementation limite le nombre d’hameçons 60 hameçons.

[modifier] Liens internes