L'Alcazar

Un article de Le petit narbonnais.

(Différences entre les versions)
Version du 8 juin 2020 à 09:18 (modifier)
Wikiliz (Discuter | Contributions)

← Différence précédente
Version actuelle (9 juin 2020 à 07:57) (modifier) (défaire)
Wikiliz (Discuter | Contributions)

 
Ligne 4 : Ligne 4 :
[[Catégorie: Mémoire]] [[Catégorie: Mémoire]]
[[Catégorie: Théâtre]] [[Catégorie: Théâtre]]
 +[[Catégorie:Cinéma]]

Version actuelle


[modifier] L'Alcazar était un théâtre rouge et or, de style espagnol...

  • L'Alcazar était une architecture alliant des qualités militaires et d'agrément.

L'Alcazar possédait, avant l'installation de l'électricité, un lustre à bougies à suspension.

  • C'était aussi le lieu des grands bals saisonniers, comme le bal du Comité où toutes les familles de notables réserver une loge et une arrière loge, pour venir écouter l'orchestre pendant que les jeunes dansaient.
  • Ces loges étaient luxieuses, lieu phare de la fête narbonnaise à la fin du XIXe siècle.

Après la guerre de 14-18, il devint aussi un cinéma.

  • L'Alcazar brûla en 1929 le soir même de l'élection de Léon Blum comme député de Narbonne.
  • Suite à cette incendie le Kursaal deviendra l'unique lieu de spectacle de la sous-préfecture audoise.
  • Dans les années 30, l'Alcazar sera reconstruit, boulevard Ferroul et Le Club, rue Rossini.
  • (Source: Narbonne mon Amie d' André Mécle)

L’Alcazar-théâtre servait de salle de théâtre, de concert, de music-hall, de dancing. .