Jean Camp

Un article de Le petit narbonnais.


Mais il est aussi auteur dramatique, poète, félibre, hispanisant, conférencier. En tous ces genres il excelle. On ne sait de lui, ce qu'il faut admirer le plus de ses romans comme Vin nouveau, de ses pièces comme Le Sol commande, de ces poésies françaises, de ses vers en langue d'oc, de ses innombrables conférences sur les sujets les plus divers

Sommaire

[modifier] L'amour du Sol Natal

  • Jean Camp est né à Salles-d'Aude en 1891 d'une famille de petits propriétaires viticulteurs. Ce dernier y a vécu toute sa vie et occupait la maison familiale qui se situait à l'extrémité du village vers Nissan.
  • Très attaché à Salles d'Aude où il a passé toute son enfance jusqu'à la veille de la guerre de 14 quand ses parents, chassés par la mévente du vin, vinrent le vendre directement aux parisiens dans une petite boutique de Levallois Perret.
  • Il fit ses études secondaires à la Trinité de Béziers et revenait, chaque semaine, se retremper dans l'ambiance familiale. Plus tard, il étudiera à Paris

[modifier] "Daïsso lou faïre"

  • Avec des jeunes gens de son âge il montait des spectacles dont le texte de certains a été conservé, tel "A Perte de R'vue", revue créée le dimanche 27 septembre 1908 à Salles d'Aude en présence d'un nombreux public venu des environs .
  • Avec ses mêmes amis et complices Jean Camp avait fondé en 1907, une société artistique et littéraire Salloise qui avait pour devise : "Daïsso lou faïre" et ayant pour objectif de "S'amuser les uns les autres". Son existence dura ce que durent les vacances. Il en fut de même avec le journal satirique conçu et publié pendant plusieurs étés : "Le Cri de Saint-Pierre"".
  • Par la suite, professeur à Nîmes, Paris, conseiller culturel au Mexique puis titulaire de la chaire de langue et littérature espagnoles à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines d'Aix-en-Provence, il est toujours revenu à Salles tant que ses parents et sa soeur, Marie Camp, professeur de piano y vivaient.

[modifier] Remarquable romancier au style vif et savoureux

  • C'est dans son village qu'il a conçu et rédigé une grande partie de son oeuvre d'écrivain régionaliste et d'auteur dramatique. Ainsi, sa tragédie "Trencavel", inspirée de l'histoire locale, fut créée à l'ombre de la Cathédrale Saint-Just de Narbonne, en 1923. Il en fut de même pour son drame paysan, "Le Sol commande", joué pour la première fois au Théâtre de verdure de Coursan en 1927.
  • Son oeuvre littéraire et poétique est en grande partie inspirée par sa terre natale et la langue d'Oc . Une autre partie a été consacré à l'Espagne et ses travaux d'hispanisant.
  • Jean Camp est mort à Paris le 22 janvier 1968. Il était officier de la Légion d'Honneur, Médaillé de la Résistance, de la Medal of Freedom (Etats-Unis), Commandeur d'Isabelle la Catholique (Espagne), de l'Aigle Aztèque (Mexique), du Condor des Andes (Bolivie)... Il était membre correspondant de l'Institut (Inscriptions et Belles lettres), fondateur des Décades de Provence

[modifier] Ses oeuvres

Citons, notamment, "Vin Nouveau", roman dont l'action se passe dans une "campagne" de la Clape (N.R.F. 1930), "La vie harmonieuse de Mistral" (Plon 1930), "Grenache en Languedoc" (l'Indépendant 1970), "De mes treilles", recueil de poèmes dont certains en oc (La Tramontane 1952), " Vendanges faîtes", recueil de sonnets (Seghers 1968), "Dins l'orgo dal most",ses pièces comme Le Sol commande ...., de ses innombrables conférences sur les sujets les plus divers


...




.