Jacquette Rajol dite la jacquettou

Un article de Le petit narbonnais.

Cette chanson a été chantée la prémiere fois à Narbonne par AFFRE "lo rossinhol narbonès" premier Ténor du Grand Opéra de Paris
Cette chanson a été chantée la prémiere fois à Narbonne par AFFRE
"lo rossinhol narbonès" premier Ténor du Grand Opéra de Paris


[modifier] Parler de la Jacquettou c’est évoquer la famille Rajol

  • Maxime Rajol né en 1845 était géomètre, très à l’aise avec la rime il mettait sa plume au service des chansons carnavalesques. Ainsi il eut l’idée de composer un texte intitulé « La Jacquettou » et demanda au luthier narbonnais Emile Gontharet d’en composer la musique. La chanson se différenciait des autres chansons de Carnaval et obtint un grand succès.
  • Pour sûr, la belle Jacquettou n’était autre que sa mère, Jacquette Rajol qui était une des plus jolies modistes de Narbonne.
Texte et musique furent imprimés et vendus 1 sou pendant les fêtes de Carnaval
Texte et musique furent imprimés et vendus 1 sou pendant les fêtes de Carnaval



Cette chanson qui donne de nombreux détails sur la vie de Jacquette Rajol a perduré jusqu’à nos jours et est devenue la « chanson de Narbonne ». Elle habitait la rue de lapeyrade



    Narbona qu'es tant plan plaçat,     Narbonne, qui est si bien placée
    Entre la mar e  la garriga;         Entre la mer et la garrigue;
    Produit de tot a volontat:          Qui produit tout à volonté:
    L'ôli,lo vin,lo mèl, la figa;       L'huile,le vin, le miel, la figue
    Son solelh d'or ba fa tot bon;      Son soleil d'or bonifie tout
    Es una vila conescuda,              C'est une ville connue,
    Tu i "demorès" jaqueton;            Tu y demeures, Jacquettou
    Uèi fa vint ans qu'i siàs nascuda   Cela fait vingt ans aujourd'hui que tu [Jacquettou] y es née.