Jacques Hujac

Un article de Le petit narbonnais.


Sommaire

[modifier] Biographie

  • Né au Havre, en Normandie, il se nourrit depuis sa plus tendre enfance des peintures de Raoul DUFY et Eugène BOUDIN qu’il découvre dans le musée de sa ville natale.
  • A treize ans, il obtient le premier prix lors d’une exposition dans son collège.
  • A quinze ans, ses parents n’acceptant pas sa vocation, il fugue pour s’installer place du Tertre à Paris. C’est là, qu’en autodidacte, il se consacrera à un art qu’il ne quittera jamais plus.
  • En 1966-1967 HUJAC quitte Paris. On peut alors l’apercevoir du côté de Marseille et de Saint-Tropez où il développe des amitiés avec des artistes du cinéma, du théâtre et de la chanson ce qui l’amènera à réaliser des décors de scènes. De Paris à Collioure, sillonnant les espaces culturels, les festivals et les expositions de ville en ville pour s’attacher depuis longtemps maintenant à la ville rose. Il a un pied à Terre à Narbonne.


[modifier] Narbonne Par Hujac exposition au Belvédère

l'Orchestre René Coll
l'Orchestre René Coll
Le Belvédère jour de cohue
Le Belvédère jour de cohue
L'indépendant aux Halles
L'indépendant aux Halles
Trenet dans sa poussette locomotive
Trenet dans sa poussette locomotive
Balade chez les Jardinots SNCF
Balade chez les Jardinots SNCF
Les touristes devant sa maison natale
Les touristes devant sa maison natale

[modifier] Charles Trenet



[modifier] Natures mortes

  • Acrylique


[modifier] Artiste généreux et rieur

Est un artiste modeste, qui a passé sa vie à enseigner aux autres , grâce à ses capacités de véritable pédagogue à transmettre sa passion. Il y a en lui une certaine philosophie pour passer les exigences de ce métier. Il a inventé un style d’école hors normes, bien à lui. Il a un certain génie pour réussir très vite à extraire en chacun de nous notre potentiel de créativité, par sa perception psychologique et intuitive en favorisant l’expression de notre imaginaire, soutenu par sa verve et sa volonté de provoquer en vous l’envie de vous lâcher par le pinceau. C’est ainsi que chaque jour dans son atelier défilent des amateurs et des professionnels, avec une ambiance à la manière de Toulouse-Lautrec, on vient pour apprendre, pour déguster sa cuisine, un bon coup de pinard, pour entendre sa hargne de vivre … avec des anecdotes truculentes. Au-delà de l’art de peindre, on vient se ressourcer pour oublier son univers, et se fondre dans le sien, comme une délicieuse parenthèse de vie, moments magiques inoubliables, en dehors du temps. HUJAC a toujours encouragé les jeunes talents à s’exprimer. Toujours à l’écoute des autres, bien plus qu’à communiquer sur lui et sa peinture,

[modifier] Regard pop sur l'hôtel de ville


[modifier] Une vie pour la peinture ...

                         "Cela fait plus de quarante ans que je peins, dont trente-cinq ans
                           en professionnel, depuis mes années tendres de la Butte Montmartre"


Gare Saint Lazare
Gare Saint Lazare
J’ai de nombreux amis, dont certains sont des peintres célèbres dans toute la France. Ma peinture reste figurative et, en tant que peintre d’origine normande (Le Havre), j’ai eu dès ma tendre enfance comme Maîtres Raoul DUFY, Eugène BOUDIN et surtout un ami du cousin de mon père :

Jef FRIBOULET. Il était à l’époque chauffeur de car et nous conduisait, ma mère et moi, entre Le Havre et Fécamp à l’arrivée des Terre-Neuva .


[modifier] Toulouse la ville Rose

Depuis 1968 je suis installé à Toulouse où j’ai réalisé nombre de décors, fresques, vitraux, mosaïques et tableaux pour les amateurs avertis, ainsi que les collectionneurs et des personnes ayant eu le « coup de foudre » en visitant mon atelier. C’est avec conscience professionnelle que j’ai toujours eu le respect du travail bien fait, pour tout l’amour que je porte à chacune de mes toiles, aussi bien que dans la création artistique, que par la qualité des supports et des peintures utilisées. Ce qui compte avant tout pour moi c’est que ma peinture dure dans le temps, même si les sujets ont toujours été plus ou moins hétéroclites : des Marines et falaises d’Étretat aux scènes de genre, toujours en frôlant l’humour, la gaîté et la joie qu’elle exprime ».

Aujourd’hui il nous est donné de découvrir une facette de l’artiste ignorée de tous : la photographie présentée pour la première fois à la Galerie MARCAR’ART à Albi.

[modifier] Point infos

  • Tel: 06 37 14 90 04




[modifier] Divers liens