Hercule Birat

Un article de Le petit narbonnais.

Rue Armand Gauthier
Rue Armand Gauthier


[modifier] Biographie

  • Hercule Birat 1796/1872, était destiné à reprendre l'étude de son père avoué à Narbonne suite à ses études de droit à Paris, mais un décret supprime l'étude.
  • Il s'adonne tout entier à sa vocation première : chansons, contes, poésies assaisonnés de "piment et d'ail" Cette verve acide ne fera pas toujours l'unanimité...

[modifier] Il est le poète narbonnais par excellence

  • Mieux encore un félibre, un vrai félibre, bien antérieur au Félibrige, un des précurseurs dont le généreux souci est de relever la langue d'oc de son abaissement moral et matériel. Il écrit en cette langue des centaines de poésies toutes plus harmonieuses les une que les autres.
  • La maison où il vécut, donnait sur la place de Saint Just, attenant au chevet de l'église, le binal était au fond de la cour.Quelques murailles à petit appareil encore visibles, peuvent remonter au IX siècle et avoir fait partie de l'église carolingienne qui précèda la cathédrale actuelle.



[modifier] Tradition populaire

  • Poète mais aussi érudit et chercheur, il rassemble tout ce que l'on peut savoir des chroniques médiévales sur l'antique métropole, une vraie mine sur les traditions, les moeurs, et les usages de la région narbonnaise "Poésies Narbonnaises " fut publié en 1862 en deux volumes totalisant 1598 pages...