Guy Rachet

Un article de Le petit narbonnais.

Dédicace à Narbonne 2009
Dédicace à Narbonne 2009


[modifier] Guy Rachet, né à Narbonne

[modifier] Extrait de l'allocution de jannick Soisson-Roux

  • "Vous êtes, Guy Rachet, né à Narbonne, vers les rivages de la Méditerranée avec des ascendants toulousains, arlésiens, marseillais. Tout le midi coule dans vos veines. Vous avez le bonheur de naître dans une famille aisée et surtout très cultivée. Votre père dirige les quatre cinémas et le théâtre de Narbonne. Votre mère interdit les bandes dessinées et je crois qu’elle avait bien raison, mais a mis à votre disposition avant même l’âge de 15 ans, une bibliothèque imposante et pour commencer Jules Verne, Stevenson, toute la Bibliothèque Verte. Passionnée de littérature anglo-saxonne, elle vous a aussi initié aux romans populaires américains. Et aussi et surtout à des auteurs comme le délicieux Pierre LOUYS comme le poète LECONTE DE LISLE, le libertin CASANOVA, ou encore toute une série de cinq volumes intitulée l’Univers et l’Humanité, votre premier contact avec le monde des sciences.
Conférence dans la Salle des Synodes
Conférence dans la Salle des Synodes
  • Une autre chance, dites-vous, a été de passer vos étés dans une villa, située dans un lieu enchanteur, une villa, La Franqui, perdue sur une falaise parmi vignes et pins et où était né Henri de Monfreid que fréquentèrent vos parents. Les livres de ce voyageur aventurier vous incitèrent a rêver aux lointains rivages de l’Égypte et de l’Arabie.


  • Vos études ont été quelque peu perturbées à cause de la guerre et de 1’occupation et se terminèrent à l’École des Roches. Votre mère se retira alors à Cannes et vous y vécurent quelques années avant de vous engager à dix-neuf ans dans l’armée coloniale, par esprit d’aventure mais aussi d’indépendance, ce qui pourrait paraître paradoxal. Ainsi vous êtes vous retrouvé à la fin de 1950 à Saint Louis du Sénégal.
  • Suite de l'Allocution de Soisson-Roux

[modifier] Guy Rachet

  • Extrait des propos recueillis par Pauline Lecomte dans la Nouvelle Revue d'Histoire Edition 2011 :

" j 'ai eu la chance de naître dans une famille relativement aisée. Mon père était un passionné de cinéma. il possédait les quatre cinémas de Narbonne. Mon enfance a été bercée par le cinéma et la littérature. Ma mère possédait une magnifique bibliothèque. j'y ai découvert entre autres les oeuvres de Leconte de Lisle qui m ont fait rêver sur l'Orient et le monde ...

  • Le grand-père, Gabriel, puis le père, Marcel Rachet, furent des pionniers du cinéma en ouvrant quelques-unes des premières salles de projection françaises, notamment Le Club, Le Caméo et Le Kursaal et L'Alcazar à Narbonne. Suite au décès de son père Marcel Rachet en 1948, son fils Guy Rachet, partira dans l'armée en Afrique à la suite d'une sombre histoire familiale.