Furor et Pietas

Un article de Le petit narbonnais.

Dans les premières années de notre ère, Narbo Martius (l'actuelle Narbonne), capitale provinciale, est en passe de devenir un des plus grands ports de commerce de la Méditerranée. La vie s'y apparente de plus en plus à celle des autres cités latines, autant par l'architecture de ses monuments, que par ses institutions et ses moeurs. Caius Tullus Magnus, descendant d'un légionnaire de la glorieuse Xe Légion, est un prospère propriétaire foncier et armateur. Mais loin des actes héroîques des époques guerrières, la jeunesse romaine cherche un sens à sa vie, guidée par les écrits des poètes élégiaques. Ces élans romantiques se heurtent au poids des conventions sociales. Et, lorsque Marcus, fils de Caius, découvre l'Amour avec une servante, son père se dresse avec fermeté contre une relation qu'il juge indigne de son rang. Avec "Furor et Pietas", l'auteur, s'appuyant sur les découvertes des archéologues, reconstitue dans une fiction romanesque les débuts de la splendeur que revêtira Narbo Martius, la cité qui, dans les Gaules, arbora la première le nom romain.