Et pourquoi pas Narbonne?

Un article de Le petit narbonnais.





Sommaire

[modifier] Résumé

Ce livre se présente comme une promenade dans Narbonne et le Languedoc-Roussillon. Écrit en prose poétique, il rend à merveille l'ambiance estivale et une certaine oisiveté propice aux souvenirs. L'auteur évoque les origines bastidiennes de sa famille paternelle (Labastide-Rouairoux) et décrit des sites comme le port fluvial de Colombiers (Hérault), célèbre la gastronomie avec un texte sur les olives Lucques et un autre sur une spécialité de Mèze. Narbonne occupe une place de choix à travers ses cafés et ses restaurants et le jardin du palais des archevêques où l'auteur observe le jeu simple des enfants.




[modifier] Commentaire

  • Regard d'un narbonnais, tout aussi révélateur que ce qu'il pourrait dire sur lui-même...
  • Il n'y a pas d'histoire, juste un regard, juste une voix. Et puis entre le regard et les mots, parfois une émotion, un souvenir,un regret.
  • Quelques flashs, des coups de projecteur doucement lancés sur des vies jusqu'alors silencieuses et sans image, au Cimetière de Cité qui, aussitôt retomberont dans l'ombre.


[modifier] Michel Sidobre

Né à Mende, en 1955,ce poète languedocien, attaché à ses racines, s'est établi à Narbonne. Dans ses écrits il évoque ce pays méditerranéen,avec ses us et coutumes, sur un fond d'émotions personnelles allant de l'observation amusée à la thématique passionnelle. Alain Dubrieu l'encouragera à écrire,ce sera la publication d'une nouvelle :"Colombe", dans la revue "Le hangar éphémère" qui lui mettra le pied à l'étrier. Ses livres relèvent du genre miscellanées, en prose poétique. Psychologue clinicien dans un ESAT,(Centre d'aide par le travail pour les personnes handicapées).

[modifier] Infos Pratiques