Elie Sermet

Un article de Le petit narbonnais.

Elie, Jean, Marius Sermet (1901-1944).
Elie, Jean, Marius Sermet (1901-1944).



[modifier] Fils d'un chapelier

  • Militant syndical lors des grèves de 1909-1910, il fut lui-même ouvrier chapelier et militant syndical. Bête noire du patronat espèrazanais, il dut aller travailler dans l'agriculture.
  • En 1933, il fut élu secrétaire départemental C.G.T. Sous Vichy, il resta à son poste à la Bourse du Travail de Narbonne comme poste de couverture. Alors qu'il est résistant, il distribuait tract et journaux, et tenait à la Bourse du Travail des réunions clandestines; il puisait largement dans les militants syndicaux pour étoffer son organisation.
  • Arrêté une première fois, il continua le combat. Mais le 8 Octobre 1943, la Gestapo s'emparait de lui et le tortura .Il n'avait pas parlé: "Sermet est mort sans parler puisque je suis encore là " dit un de ses camarades. Il mourra en déportation au camp de Dora le 25 janvier 1944. Une notice lui a été consacré dans le dictionnaire du mouvement ouvrier en France.


[modifier] Autres liens