Eglise des Cordeliers

Un article de Le petit narbonnais.

Couvent des Cordeliers
Couvent des Cordeliers






[modifier] Selon l'étude menée dans les années 70 par le Dr René Devy

  • L'installation des frères franciscains à Narbonne remonte au début du XIII siècle.
  • En 1260, le couvent accueille le chapitre général de l'ordre: " on peut admettre qu'à cette date, l'ensemble des bâtiments devaient être debout".
  • l'incursion du Prince Noir, en 1355, a sans doute détruit une partie du couvent et de son église, situés alors hors des fortifications.
  • Fin du XVe début du XVI, le cloître actuel et l'église sont rebâtis intra muros.
  • L'influence des franciscain qu'on nomme désormais Cordeliers décline vers la fin du XVIème ;il ne reste alors que 15 frères au couvent.Ils ne sont plus que trois à la veille de la révolution.



[modifier] La ville projette de convertir le couvent en caserne

  • Les bâtiments sont finalement vendus vers 1815 ; en 1845, la plus grande parcelle est rachetée par une communauté religieuse montpellièraine, Notre-Dame-du-Refuge qui recueille des filles mères.
  • Vers 1860, la nef de l'église et six de ses chapelles sont apparemment détruites, remplacée par une impasse celle des Cordeliers et des habitations.La communauté du Refuge bâtit une chapelle côté rue Garibaldi.





[modifier] En 1947

Le couvent est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

  • En 1951, la communauté du Refuge, en proie à des difficultés matérielles, confie l'institution *à des religieuses espagnoles qui inaugurent en 1953, le centre Saint Joseph de Calasanz, pour "l'éducation des filles retardées"
  • Celui-ci est fermé en juin 1996 et les bâtiments cédés à l'évêché, qui y installe l'actuel centre Saint Pierre.
    Extrait du Midi libre avril 2006