Collège Victor Hugo

Un article de Le petit narbonnais.


Sommaire

[modifier] Histoire

  • La Création du collège s'inscrit dans un climat passionné de luttes anti-cléricales : les séances du 9 août 1878 et du 4 avril 1882 du conseil principal en témoignent.L'ouverture d'une école laïque n'obtint pas le succès escompté, mais la municipalité, entre diverses révocations et réinstallations s'efforce d'implanter solidement l'école primaire
  • Le collège Victor Hugo de Narbonne a ouvert ses portes en 1887, période où la ville détruit la ceinture des remparts, se développe et s’ouvre vers l’extérieur .



  • Sa dimension imposante (13 000 m²) est construit en partie sur l’emplacement des remparts et de l’ancien capitole.Il se présente sous l’aspect d’un immense rectangle de style académiques, en pierres de Beaucaire.
  • L’entrée du collège est majestueuse au dessus de la porte un tympan où trône la tête d’Athéna casquée entourée de rameaux d’oliviers et de sarments de magnifiques grappes de raisins.

[modifier] Le Capitole de Narbonne

  • Le poête latin Aussone qui fut témoin oculaire, nous représente le Capitole de Narbonne en marbre de Paros (ville des Iles Cyclades célèbre dans l’antiquité pour son marbre blanc) comparable par ses dimensions et sa richesse au Capitole de Sylla à Rome.
  • Les fouilles faites à Narbonne en 1880, lors de la construction du Collège Victor-Hugo, ont mis à jour des colonnes et des chapiteaux...
  • L’étude des vestiges trouvés, parue dans le Bulletin de la Commission Archéologique et Littéraire de Narbonne, sera notre référence pour vous décrire sommairement ce monument majestueux.
  • Le Capitole mesurait 36 mètres de large sur 48 mètres de long.Le grand portique se composait de deux rangs de huit colonnes. Les fûts à cannelure avaient à leur base un diamètre de 1.80m et de 1.50m à leur faîte, ils mesuraient environ 15 mètres de haut, ils étaient surmontés de chapiteaux corynthiens.
  • Ce temple abritait les services de l’administration de la ville et de la région.Il fut construit au deuxième siècle sous Antonin le Pieux, selon M. A. Grenier, ou sous Hadrien, selon M. Gayraud, ou encore sous Auguste selon M. Pierre Cros.
  • Le Capitole débouchait par un portique sur la place du Capitole, anciennement Place Bistan,aujourd'hui Place du FORUM, c’était le premier monument que pouvait admirer le voyageur entrant dans la ville par la porte Romana Jardin de la Révolution et début de la rue de l’ancienne Porte Royale.Il témoignait de la puissance de Rome à Narbonne.
  • Source Henri Malet

[modifier] Références

André Mécle Narbonne mon Amie

[modifier] Infos Pratiques

  • Boulevard Marcel Sembat
  • Tel : 04 68 90 24 00
  • Fax : 04 68 90 24 08
  • Site Officiel