Blason

Un article de Le petit narbonnais.

Blason
Blason

"Une ville grandit sur la terre et de la terre où elle est née, des qualités qu'elle y a reçues, des traditions qu'elle a su former, entretenir, accroître et renouveler." Roger Combet


  • De gueules à la clef d'or posée en pal senestrée d'une croix patriarcale d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or



                                                    Les Armes de Narbonne,
                                              « De gueules à la clef d’or posée en pal,
                                      partie de même champ à la croix archiépiscopale d’argent,
                                         au chef d’azur porté de trois fleurs de lis d’or »


Sommaire

[modifier] Gueules Plein

  • La Vicomté portait de « gueules plein » l' Archevêque avait la Croix Patriarcale d’argent. Les Consuls étaient maîtres de la Ville.

[modifier] La Clef d’or

  • Représente également Narbonne comme ville frontière du Royaume,le Roi, les trois fleurs de lis. Il y a adjonction au-dessus de l’écu, d’une couronne murale à cinq meneaux.
  • La clef dorée de Bourg, symbole de puissance et de grandeur qui faisait de nos ancêtres les défenseurs nés de la cité et les protecteurs de la France du côté de l'Espagne, avant l'occupation de Perpignan.


[modifier] Depuis le 1er Empire

  • La croix pattée est souvent devenue cléchée.
  • Armoiries de la Ville lors du Carnaval Narbonne était divisée en deux par le cours de La Robine : BOURG et CITE.

[modifier] Il y avait donc deux consulats

  • Le consulat de Cité et le consulat de Bourg; en Bourg on distinguait le Bourg Vicomtal et le Bourg archiépiscopal.
  • C'est Amauri III‎ qui consentit à la fusion en une seule communauté de la Cité.