Baron Trouvé

Un article de Le petit narbonnais.


«Les narbonnais sont soumis aux lois et fidèles à leur patrie… Aux qualités qu’ils partagent avec leurs autres peuples du Midi, se joignent, plus particulièrement, cette douceur de caractère, cette aménité qui fait le charme et le lien de la société. Leurs manières affables attirent les étrangers à Narbonne, de préférence aux villes voisines. Naturellement vifs et impatients, mais bons et généreux, s’ils se laissent aller quelquefois à des mouvements de violence et de colère, ils s’apaisent à la moindre avance, à la moindre soumission. Avides de nouveautés et de spectacles, ils se livrent avec succès à la culture des arts agréables. On retrouve à Narbonne plus que dans le reste du département, la franchise des anciens Gaulois, et l’amour de la terre natale.. L’on se plait à voir dans la société, cette politesse et cette élégance de mœurs qui du temps des Romains distinguaient la Narbonnaise et faisaient dire à Pline que c’était plutôt l’Italie qu’une province… »



                           Statistique - Baron TROUVE (1812)