Au XVIII ème siècle

Un article de Le petit narbonnais.

Rue Armand-Gauthier.
Rue Armand-Gauthier.

La maîtrise de Saint-Just a une grande réputation et rayonne dans tout le Midi de la France. Un de ses violonistes, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, né en 1711 et instruit par son père musicien à la maîtrise de Saint-Just, va devenir un excellent violoniste et surtout un compositeur universellement connu. La maison qui accueillait la maîtrise, proche de la cathédrale, existe toujours. Au-dessus de la porte on peut voir un bas-relief de pierre représentant divers instruments dont un basson, un serpent, un violon et un hautbois.


Le 16 janvier 1775 est fondée l'Académie de musique de Narbonne.

Extrait de l'ouvrage de M. Emile ESPUNA Histoire des Sociétés Musicales Populaires de Narbonne