Athur-Richard Dillon

Un article de Le petit narbonnais.

Monseigneur Dillon aristocrate de souche irlandaise
Monseigneur Dillon aristocrate de souche irlandaise

[modifier] Il repose dans la Cathédrale de Saint Just Saint Pasteur

  • Deux siècles après sa mort, la dépouille de Monseigneur Arthur Richard Dillon a regagné le diocèse dont il fut le dernier archevêque.

[modifier] A l’occasion de travaux d’aménagement de l’Eurostar

  • Le cercueil de l’Archevêque fut mis au jour dans l’ancien cimetière Saint-Pancras à Londres. Jacques Michaud, professeur d’Histoire de Droit à Montpellier, Président de la Commission Archéologique et Littéraire de Narbonne et chantre de la Septimanie a alerté la Nonciature et le Premier ministre britannique Tony Blair. Il fallait que les restes de Mgr Dillon reviennent à Narbonne…
  • Quatre ans plus tard Mgr Arthur Richard Dillon, a été inhumé le 16 mars 2007 dans un caveau de la chapelle Saint-Martin. A l’issue de cérémonies officielles, en présence du cardinal Lustiger.
  • Le chantier de la nouvelle gare londonienne d'Eurostar a donné lieu à des fouilles archéologiques au cimetière de St-Pancrace qui ont mis à jour les corps de plusieurs dignitaires français inhumés là après avoir fui la France révolutionnaire. Parmi ces corps celui d'Arthur-Richard Dillon a été identifié grâce à une inscription : Arthur Richard Dillon, Archevêque et Primat de Narbonne, décédé le 5 juillet 1806 âgé de 85 ans
  • Grâce au laborieux travail du Président de la Commission Archéologique et Littéraire de Narbonne, la dépouille de Monseigneur Dillon a pu être rapatriée le 16 mars 2007 et elle repose désormais en la Chapelle Saint-Martin de l'ancienne cathédrale primatiale Saint-Just et Saint-Pasteur de Narbonne.

[modifier] Archevêque et Primat de Narbonne

  • Monseigneur Arthur Richard Dillon ((1721 - 1806) fut Archevêque de Narbonne de 1763 à 1790; le 15 avril 1763, il est nommé Archevêque et Primat de Narbonne et devient par là même Président-né des Etats de Languedoc.
  • Homme doté d'un grand sens politique, visionnaire et entreprenant, à Narbonne. Sur son intervention, les Etats du Languedoc décidèrent le 17 février 1776, la mise à exécution du vieux projet élaboré par Vauban en 1684 et qui consistait à joindre le canal de narbonne à celui de communication des mers" c'est-à-dire unir La Robine au Canal du Midi.
  • "le fameux Dillon, archevêque de Narbonne était connu pour son luxe, ses prodigalités, et aussi sa générosité envers les pauvres"..."Il y a comme un besoin de donner chez ces prélats qui ont le coeur aussi grand que leur naissance, et en qui l'instinct de gentilhomme correspond si bien au devoir le plus sacré de l'évêque. Si plusieurs comme Dillon, ont des dettes, il faut dire à leur décharge que la charité plus encore que le luxe les a fait contracter. Ils ne peuvent pas recevoir une demande sans y répondre, voir une détresse sans la soulager, recevoir l'expression d'un simple désir sans le satisfaire".

Abbé Auguste Sicard : L'ancien Clergé de France, les Evêques avant la Révolution - 1912