André Mécle

Un article de Le petit narbonnais.


  • "Né à Narbonne le 16 juin 1921, André Mècle avait suivi de brillantes études au Collège Victor Hugo de Narbonne, puis à la faculté des Lettres de Montpellier.Son père était charbonnier. Il a été au Chantier jeunesse en 40-41 avec M. Bouscarle.
  • En 1971, il fait partie des fondateurs de Nouveau Narbonne après avoir été opposant à Francis VALS. Elu avec la liste NOUVEAU NARBONNE , il sera adjoint à la culture et au patrimoine de 1971 jusqu’en 1995.

[modifier] Ces œuvres

[modifier] Associations

  • Jusqu’en 1970, il est un membre actif de la société La Cigalo Narbouneso, puis du Centre narbonnais d’études occitanes, s’occupant également de la compagnie théâtrale « Les compagnons des tréteaux » de Coursan.
  • De 1967 à 1995, il assure, comme chroniqueur pigiste, la rubrique narbonnaise dans le quotidien régional: Le Midi-Libre. Durant de nombreuses années il sera président du Syndicat d’initiatives de Coursan. Membre résidant depuis 1973 de la Commission Archéologique de Narbonne, il était aussi président de l’association des Amis des musées de Narbonne et vice-président de l’association Lettres et arts septimaniens.

[modifier] Poète et écrivain

  • Il était également poète et écrivain avec un intérêt marquée pour la littérature et l’histoire locale. On lui doit un recueil poétique Liturgie d’exil (1946), un roman et des pièces de théâtre , jouées par les Tréteaux de Coursan. Mais ses publications les plus connues concernent le passé narbonnais : Narbonne et son terroir (1985) ; Narbonne… métamorphoses (1992) ; L’abbaye de Fontfroide (1996) ; Narbonne : palais des archevêques et cathédrale (1999) ; Narbonne, Cité et Bourg.
  • André Mècle était enfin un excellent conférencier qui s’est produit dans une multitude de circonstances : à l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne où il était entré en 2003.
  • Homme de culture, homme d'action également, amoureux de Narbonne, de son histoire aussi, de l'art en général. On se souviendra de son attachement à MaîtreHubert MOULY , à Nouveau Narbonne et à l’association Les Amis d’Hubert MOULY à laquelle il a voulu participer activement depuis le début jusqu’à ce vendredi avant son décès.
  • Au fil des discussions, il n'hésitait jamais à glisser quelques références, quelques bons mots...
  • Inlassable conteur, homme attachant, passeur de mémoire... " Extrait du texte de Paul-Serge PINET