Alphonse Jourdain, comte de Toulouse

Un article de Le petit narbonnais.


Quand Ermengarde et Ermesinde héritèrent de la vicomté à la mort de leur père, elles étaient mineures et ne pouvaient gouverner elles-mêmes. Leur suzerain le comte de Toulouse Alphonse-Jourdain les prit sous sa protection. Mais il poussa la protection si loin qu'il annexa purement et simplement la vicomté. Il songea bien pour légitimer la chose, à épouser l'aînée. Mais fait prisonnier par la coalition des seigneurs méridionaux, menacé d'autre part par Louis VII, il se hâta en 1143 de rendre leur héritage à ses pupilles.