Aimeri II

Un article de Le petit narbonnais.


  • Aimeri II
  • Fils aîné du vicomte Aymeri Ier de Narbonne et de Mahaut, fille de Robert Guiscard et de Sykelgaite de Salerne, veuve de Raimond-Bérenger II de Barcelone, il succède à son père après la mort de celui-ci en Terre Sainte.
  • Comme ses prédécesseurs et ses successeurs, il fut en lutte avec les prélats qui se suivirent pendant son règne sur le siège métropolitain et en particulier avec Richard de Millau.
  • Par amitié pour le roi d'Aragon, Alphonse Ier le Batailleur, Aimeri II partit pour l'Espagne combattre des Maures à ses côtés et il tomba devant Fraga, en Catalogne, le 11 juillet 1134.
  • Il est inhumé dans l'abbaye de Lagrasse, dont son frère Bérenger était alors abbé
  • D'un premier mariage il eut un fils Aimeri et une fille Ermengarde. D'un second mariage il eut une fille Ermesinde. Le jeune Aimeri mourut assez jeune. A la mort de leur père les deux demi-sœurs héritaient de la vicomté et étaient appelés à régner ensemble. Ermesinde épousa un très grand seigneur espagnol et le suivit outre-Pyrénées, laissant Ermengarde qui avait épousé Bernard d'Anduze gouverner seule Narbonne.
  • Aymeri II, Aimery II ou Aimeric II de Narbonne, vicomte de Narbonne de 1105 à 1134, a été le principal allié de son demi-frère, Raimond-Bérenger III, comte de Barcelone, en France méridionale au cours des guerres menées par ce dernier contre le comte de Toulouse, Alphonse Jourdain et les Trencavel.

C'est Ermengarde de Narbonne, l'ainée des deux filles qui lui succède.